TEST ETHEN

test.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 WE ARE ASSOCIATION ~ projet 1984

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
as we sin, so do we suffer.


Messages : 175
Date d'inscription : 05/05/2012

Feuille de personnage
BOUH.:

MessageSujet: WE ARE ASSOCIATION ~ projet 1984   Dim 26 Aoû - 0:10


WAR IS PEACE.

Si vous leur demandez comment cela s'est passé, ils vous répondront qu'ils ne savent pas. La majorité, désireuse de ne pas s'attirer d'ennuis, ajoutera que, de toute façon, c'est bien mieux à présent. Quant aux plus hardis, dans un élan de culpabilité, ils vous confiront que tout s'est passé trop vite, sans qu'ils ne puissent intervenir et que s'ils étaient intervenus, ils seraient morts et ça n'aurait rien changé.

Nous sommes en 1984. Tout du moins, c'est l'année qu'affichait le dernier télécran que j'eus la chance d'apercevoir. Je ne saurais sans doute pas le confirmer par moi-même. Après tout, peut-être suis-je ici depuis plusieurs années ? Dans une tentative désespérée, j'écris ces quelques lignes. Je ne sais pas même si quelqu'un les lira un jour ou si elles seront détruites lorsque la Police de la Pensée découvrira mon audace. Qu'adviendra-t-il de mon corps, une fois qu'ils m'auront torturé jusqu'à ce que j'en perde l'esprit ? Je n'en sais rien. Alors j'écris. Tant que je le peux encore.


Dernière édition par Admin le Mar 14 Mai - 15:42, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://test-ethen.creer-forum.com
Admin
as we sin, so do we suffer.


Messages : 175
Date d'inscription : 05/05/2012

Feuille de personnage
BOUH.:

MessageSujet: Re: WE ARE ASSOCIATION ~ projet 1984   Dim 26 Aoû - 0:38

LES GROUPES.

LEAD

SERVE

COLLABORATE

ADMIT

OPPOSE


Dernière édition par Admin le Lun 27 Aoû - 20:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://test-ethen.creer-forum.com
Admin
as we sin, so do we suffer.


Messages : 175
Date d'inscription : 05/05/2012

Feuille de personnage
BOUH.:

MessageSujet: Re: WE ARE ASSOCIATION ~ projet 1984   Dim 26 Aoû - 1:02

LES RUES DE LONDRES

Depuis la Révolution, la ville de Londres a été totalement remaniée, réorganisée. Elle est à présent divisée en huit “districts” dont un, le plus important, est nommé le “central district”. Chaque district comporte plusieurs blocs d'habitation, ainsi qu'un hôpital et une université. Le central district, lui, abrite le siège du gouvernement de l'Association, l'entrepôt de l'Association ainsi que le poste de la Milice de l'Association. Ainsi, le gouvernement d'Ackerley a mis en place ce système de bâtiments affectés afin de garantir “la sécurité et l'ordre dans la ville”, selon ses propres dires. En effet, un camarade vivant dans un bloc d'habitation du district n°8 se doit d'envoyer ses enfants à l'université du district n°8 et de se faire soigner à l'hôpital du district n°8. En revanche, un camarade ne peut sortir de son district dans deux cas uniquement : ou bien pour se rendre à son travail, ou bien pour se rendre à l'entrepôt. En outre, des étranges bornes surnommées “points de contrôle” sont disséminés un peu partout dans la ville. Tous les camarades et les associés doivent pointer leur carte de l'Association toutes les deux heures. Le but de ce dispositif est de réguler les déplacements de chaque camarade à l'intérieur de la ville. Ainsi, ils ne peuvent pas sortir du périmètre où se situent les points de contrôle trop longtemps. Si un camarade veut sortir de la ville, pour quelque raison que ce soit, il faut qu'il obtienne du siège du gouvernement de l'Association une autorisation spéciale. Mais les conditions pour l'obtenir sont si nombreuses et complexes qu'on en parle aujourd'hui telle une légende. Depuis peu, un couvre-feu a également été mis en place. Après vingt-deux heures, tout camarade doit être dans son habitation et ne doit plus en sortir avant six heures, le lendemain matin. Tout camarade pris à l'extérieur en dehors de ses heures sera sévèrement puni. A Londres, il n'y a désormais plus aucune route. Les rues sont strictement piétonnes. Ainsi, tous les véhicules - voitures, motocyclettes, camions - ont quasi-disparu. Tout déplacement se fait à présent à pied. Seules les bicyclettes sont encore tolérées. Les seuls véhicules à moteur encore en activité sont au mains de l'Association : des dirigeables, des hélicoptères et des jeeps quadrillent encore toute la ville. Dans les rues de Londres, certaines attitudes sont à adopter obligatoirement. Aucune discussion n'est désormais permise ; seuls les représentants de la loi et les hauts-fonctionnaires ont ce privilège. Autrement, le silence le plus total est demandé. Par ailleurs, les marques d'affection en public ne sont pas permises non plus. L'Association les considère comme malsaines.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://test-ethen.creer-forum.com
Admin
as we sin, so do we suffer.


Messages : 175
Date d'inscription : 05/05/2012

Feuille de personnage
BOUH.:

MessageSujet: Re: WE ARE ASSOCIATION ~ projet 1984   Dim 26 Aoû - 16:26

LES BÂTIMENTS DES DISTRICTS

Les blocs d'habitation sont tous les mêmes. Hauts, symétriques, blancs, ils se succèdent dans les districts de la ville. Tous les camarades de Londres y habitent. Les associés, quant à eux, ont des résidences un peu plus privilégiées, dans le central district. Les blocs d'habitation ont généralement deux étages et un rez-de-chaussée. Il y a douze appartements, six par étage, dans un bloc d'habitation. Le rez-de-chaussée, lui, est occupé par un concierge, souvent un associé rétrogradé, qui se charge de la sécurité et de l'ordre dans son bloc pour le compte de l'Association. Les appartements des blocs d'habitation n'ont que deux pièces : une salle de séjour, qui sert également de cuisine et de chambre, et une salle d'eau, plus petite. La pièce de séjour est de forme rectangulaire de sorte que l'écran de surveillance, appliqué sur le mur, puisse avoir une vue d'ensemble sur l'appartement. En dehors des blocs d'habitation, qui demeurent tout de même les édifices les plus nombreux, on trouve dans un district un hôpital et une université qui lui sont affectés. Ainsi, es hôpitaux affectés aux différents districts sont également tous semblables et disposés de la même façon. Ils ne comportent généralement pas plus d'un étage. Le rez-de-chaussée est principalement occupé par le bureau d'un employé d'accueil, ainsi que par l'énorme écran de surveillance apposé au dessus de lui. Cette pièce-là fait office de salle d'attente. L'étage, quant à lui, est occupé par le cabinet du médecin attitré et ses deux infirmières. Là encore, un écran de surveillance occupe la pièce. Les médicaments de l'Association et les pilules de l'Association (contraceptifs) sont les seuls produits que les camarades peuvent acheter contre des tickets de rationnement qui ne sont pas à retirer au dépôt de l'Association. Suivant l'architecture générale de la ville, les universités affectées aux différents districts sont, encore une fois, relativement symétriques et identiques les unes par rapport aux autres. (...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://test-ethen.creer-forum.com
Admin
as we sin, so do we suffer.


Messages : 175
Date d'inscription : 05/05/2012

Feuille de personnage
BOUH.:

MessageSujet: idées état totalitaire.   Dim 2 Déc - 17:13

- un enfant par couple (symbole de pureté et de renouvellement)
- tickets de rationnement (pour nourriture et vêtements)
- alcool, cigarettes et pilules doivent être certifiés "de l'Association"
- habitants confinés dans leurs quartiers
- hôpitaux, lieux de culte et universités affectés par quartier
- couvre-feu installé de 22h à 7h
- animaux de compagnie interdits
- véhicules et vélos proscrits
- tout déplacement se fait à pied
- aucune marque d'affection dans la rue
- aucune communication dans la rue
- points de contrôle où les habitants doivent pointer pour limiter leurs mouvements
- autorisations obligatoires (mais jamais délivrées) pour sortir de la ville
- internet banni de la nouvelle société
- des écrans de surveillance sont apposés dans chaque habitation et dans les lieux publics
- une seule chaîne de télévision dite "de l'Association" par le biais de l'écran de surveillance
- une seule station de radio dite "de l'Association" par le biais de l'écran de surveillance
- tout couple doit être marié
- école obligatoire pour les jeunes
- nouvelles matières à l'école (endoctrinement)
- mouvement des jeunes pour la virginité
- les loisirs sont proscrits
- les horaires de travail sont excessivement importants, pour fatiguer la population et empêcher des regroupements
- adultère interdit
- l'enfant unique doit être conçu après deux ans grand maximum de mariage
- délations actives par les collabos
- milice chargée de faire régner l'ordre en ville
- sacralisation, culte de la personnalité de Shewingston
- manipulation des médias et de l'information
- manipulation de l'histoire par le biais d'archivistes chargés de corriger le passé
- statistiques mesurant le bonheur de la ville publiées sur l'écran de surveillance
- discours de Shewingston retransmis
- les jeunesses de l'Association
- affiches à l'effigie de Shewingston, pour des recrutements de la garde de l'Association, etc.
- propagande religieuse
- nouvelle foi imposée à tous
- conversion, croyance et pratique obligatoires
- les autres religions sont considérées comme des "hérésies"
- divorces interdits
- ennemi inventé par l'Association pour effrayer le peuple (l'Association finit par mater la menace et le peuple est rassuré)
- Shewingston contrôle tous les pouvoirs
- les élections n'existent plus
- Shewingston est élu à vie
- libertés individuelles bafouées (la pensée devient un crime ; tout déplacement doit être contenu ; etc.)
- plus aucune presse écrite
- absence de partis politiques ; Shewingston est tout seul
- les syndicats ont disparu
- régime policier très fort
- garde d'élite de l'Association chargée de la protection de Shewingston
- garde de l'Association chargée de mener le combat contre les menaces
- police de l'Association chargée d'éliminer les traîtres
- un seul tribunal, dirigé par l'Association
- un département du gouvernement chargé de la censure
- un département du gouvernement chargé de la propagande
- un département du gouvernement chargé de la surveillance

Tu m'étonnes que tu sois à bout, JE NE TROUVE RIEN À REDIRE
Ou presque. Niveau transport, peut-être le métro ? Ou des bus ? Un transport commun, qui nécessiterait des types de la police certainement pour réguler tout ça, mais qui permettrait des déplacements plus facile pour aller travailler. Ce qui me fait penser que des bus seraient plus adaptés, ils auraient des trajets uniques qui desservirait des secteurs industriels, là où se trouverait la majorité des emplois, et tout ce qui concerne la vie courante se fait à pieds à la limite.

Je me perds un peu dans tout ce que tu as évoqué, mais l'instauration d'un couvre-feu également ?

Interdiction pour les jeunes (limite d'âge à définir) de se trouver dans des lieux tels que les bars, à partir d'une certaine heure voir tout court. Tout bâtiment comme les cinémas, les bibliothèques et les autres lieux culturels et de regroupement qui pourraient apporter d'autres informations/idées/visions du monde extérieur, serait détruit, remanié.

Il faudrait écrire un texte, comme la Charte de l'Association, ou le Recueil de lois de l'Association, vous voyez le truc, qui regrouperait tous ces points-là triés et classés, avec des sanctions, etc.

Les bars n'existeront plus, je pense. Pas officiellement, en tout cas.

Sinon, mille fois oui pour la Charte de l'Association ! Terrible. J'avais parlé du couvre-feu, oui. Sinon, je pensais pour le transport en commun qu'on pourrait faire un métro, non ? Une station dans chaque quartier qui réunirait le quartier central (j'en ai pas encore parlé, mais bientôt tu sauras pourquoi je parle de ça xD) où tout le monde doit travailler ?


Sinon, il y a quelque chose qui me chagrine. Je suis horrible mais je veux du racisme. J'pense qu'il a sa place ici plus que jamais, non ? Je pensais aussi à l'idéal aryen... mais peut-être un idéal lié à la nouvelle foi. Non ? Il faudrait un bouc-émissaire, même si ça me répugne de parler comme ça ><
Je te suis totalement sur toute ta pensée.

Que de possibilités. Je songe à un bar clandestin, ça va faire remuer la police tout ça 8D /out. Bref, sérieusement, donc pour le métro je comprends là où tu veux en venir, il va y avoir le quartier central "des affaires" (où tout le monde travaille, donc), et des quartiers périphériques comme la banlieue où les habitants seraient parqués ? Une station pour chaque, et le métro comme seul moyen de rallier le quartier central. Puis qui dit métro et non pas bus, rentre plus dans le contexte temporel, on pourrait même faire un métro un peu plus développé que celui qu'on connait actuellement.

Quant à la part de racisme, sincèrement, c'est obligé qu'elle apparaisse. Ne serait-ce que par toutes les idées véhiculées, forcément il y aura des préjugés, beaucoup de préjugés, et les idéaux de cette société vont quand même "lobotomiser" les cerveaux des habitants à plusieurs degrés.
Oui, les bars clandestins, j'y avais déjà songé. xD En gros, pour les quartiers, c'est ça ; je vais essayer de retrouver l'annexe que j'avais faite à ce sujet et de la poster dans l'après-midi ! Je préfère le métro à vrai dire parce qu'j'pense qu'il serait plus simple à surveiller pour l'Association. Ils vont pas se faire chier non plus à implanter des policiers dans chaque bus, des bus qui sont aux mains de chauffeurs et tout naaaaaan. Le métro, c'est plus simple. 8D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://test-ethen.creer-forum.com
Admin
as we sin, so do we suffer.


Messages : 175
Date d'inscription : 05/05/2012

Feuille de personnage
BOUH.:

MessageSujet: Re: WE ARE ASSOCIATION ~ projet 1984   Dim 2 Déc - 17:14

RÉSISTER



Ambrosia L. Windler → résistante indépendante & informatrice (28 ans) (soeur de Pheonix Windler ft. Rachel McAdams)
(bryce dallas howard)


Svetlana W. Filipkowski → tenancière d'une maison close (43 ans)
(catherine zeta-jones)


Dallas O. Jefferson → chef d'un réseau de résistance sur les districts ? & ? (30 ans)
(jamie dornan)


Phineas P. Warren → hacker (26 ans)
(jamie bell)


Cray Z. Doomsderry → résistant infiltré dans la police de l'Association (31 ans)
(james franco)


Maverick A. Bright → tenancier d'un bar clandestin (36 ans)
(hugh dancy)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://test-ethen.creer-forum.com
Admin
as we sin, so do we suffer.


Messages : 175
Date d'inscription : 05/05/2012

Feuille de personnage
BOUH.:

MessageSujet: Re: WE ARE ASSOCIATION ~ projet 1984   Dim 2 Déc - 17:15

DIRIGER


Peter E. Shewingston → régent de l'association (45 ans)
(robert downey jr.)

Ethan G. McLoyd → régent de l'information (49 ans)
(hugh laurie)

Phoenix L. Windler → membre du corps politique (31 ans)
(rachel mcadams)

Kingsley L. Higgins → membre du corps politique (24 ans)
(logan lerman)

Swan E. Meadowes → employée de la censure (38 ans)
(diane krüger)

prénom p. nom → juge de l'association (âge)
(célébrité)

Katie A. Fleetwood → greffière de l'association (23 ans)
(jennifer lawrence)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://test-ethen.creer-forum.com
Admin
as we sin, so do we suffer.


Messages : 175
Date d'inscription : 05/05/2012

Feuille de personnage
BOUH.:

MessageSujet: Re: WE ARE ASSOCIATION ~ projet 1984   Dim 2 Déc - 17:15

MUSEES
Il n’existe plus qu’un seul musée entre les murs de la ville, et il se trouve être situé au cœur du central district, non loin du siège du gouvernement. Le musée de l’Association est un bâtiment moins imposant, et bien qu’il soit accessible pour tous, il n’en est pas moins délaissé dans son encadrement. Alors qu’il est proclamé que ce lieu abrite des éléments importants sur l’histoire de Londres, cet endroit culturel s’est transformé en outil de propagande. Tous les objets qui y sont entreposés ont été triés sur le volet, et chacun contribue à véhiculer les valeurs de l’Association. Il est supposé que les expositions qui s’y trouvaient des années passées ont été détruites, nul doute qu’elles ont au moins disparu. La visite du musée de l’Association n’est pas libre, quand bien même sa liberté d’accès. Elle se déroule encadrée par deux agents de la police afin d’éviter tout débordement, tandis qu’un guide l’oriente. Chaque pièce est également munie d’écrans qui supervisent tout l’ensemble, inutile de préciser que cet endroit est ainsi constamment sous surveillance. En conséquence, tout autre bâtiment qui dissimulerait des objets d’expositions diverses appartenant à de possibles musées passés se verrait saisi.

BIBLIOTHEQUES
Au contraire des musées, le nombre de bibliothèques présentes est plus important bien que facilement comptable sur les doigts d’une main. Les quelques districts qui bénéficient de ces bâtiments n’ont pas plus d’avantages que les autres. Les bibliothèques de l’Association ne font pas défaut à la propagande, victimes du même sort que les musées. Lieu culturel offrant de nombreuses possibilités d’avoir une vision de l’extérieur, la majorité des livres ont été brûlés, détruits, rendus poussières. Il était bien plus facile de faire disparaître tant de pages que de les enfermer dans un entrepôt interdit d’accès où des individus forceraient indéniablement l’entrée. À l’image du musée de l’Association, les bouquins entreposés, peu nombreux, ont été sélectionné selon des critères bien distincts et il n’est pas rare de voir de nouvelles éditions tout droit sorties des mains du Gouvernement. Excepté les quelques bibliothèques présentes dans certains districts, la plus imposante se trouve bien évidemment au central district et reste le lieu principal d’entrepôt. Chaque bâtiment est équipé de son système de surveillance, autant humain qu’électronique, et les bibliothécaires ont bien été sélectionnés à l’image de l’Association.

AUTRES DOMAINES
Tout autre lieu culturel qui concernerait les domaines tels que le cinéma et la musique a été saisi par les agents de l’Association, afin de s’assurer qu’il n’y ait aucune fuite. Pour une fois, ce n’est pas la district central mais bel et bien un de simple district qui bénéficie du seul cinéma dont les murs tiennent encore debout et sont entretenus. Ayant été jugé inutile de donner de l’espace du district central à ce genre d’endroit qui se retrouve de plus en plus délaissé par la population, il a été accordé à l’un des districts de l’entretenir. Les films diffusés se font rares, éparpillés sur les mois, et s’accordent d’autant plus à l’endoctrinement présent dans la ville. Il ne fait pas défaut d’écran de surveillance, ne contient qu’une salle et reste supervisé par quelques agents de l’Association. En ce qui concerne les biens des habitants, les films en CD-ROM et autres formes de visionnage ont été proscrits. Seuls les écrans peuvent en diffuser, bien sélectionnés sur le fond, mais néanmoins présents de temps en temps. Il serait idiot que la masse populaire s’éteignent par faute de divertissement.

Le domaine musical dans son ensemble n’a fait que se rajouter sur la liste des valeurs culturelles bafouées. Si de la musique classique est diffusée un peu partout, n’importe quand, tous les autres genres n’ont pas connu ce sort appréciable. Il est formellement interdit d’être en possession de CDs musicaux, d’instruments de musique, et de chanter des paroles de chanson, si aucun de ces éléments n’entrent dans le cadre des autorisations de l’Association. Par précision, aucun chant n'est toléré, exceptés ceux qui vantent les bienfaits de l'Association. Salles de concert ont disparu, et ne reste à disposition que des lieux pour des chorales puissent offrir leur spectacle.

Dans une énième catégorie de valeurs culturelles dissoutes, s’ajoute le théâtre et l’opéra. Ils n’ont pas totalement disparu, des bâtiments sont encore à disposition de chacun pour venir admirer des représentations, mais là encore tout est surveillé. Ne vous attendez pas à des spectacles grandioses, la propagande s’est étendue dans les moins lignes récitées et mises en scènes. L’opéra reste une source de divertissement peu endoctriné par le simple fait que la classique y reste omniprésent et que peu de valeurs jugées nuisibles puissent y être promulguées.

SPORT
Les valeurs de l’Association ont mis un point d’honneur à accentuer la présence du sport, chacun des districts bénéficiant d’au moins deux sports différents et tous diversifiés d’un district à l’autre. Endroit parfait pour rassembler les jeunes gens, il reste facile de concentrer chacun sur ces activités et de promouvoir des talents sportifs, mais également le sens de la camaraderie, du soutient et la compétition, à l’image du système politique. Des compétitions sont établies entre les districts pourvus des mêmes activités, afin que les meilleurs se distinguent. Il s’agit là autant d’une source de divertissement, de surveillance, que d’un moyen pour les agents de dénicher de potentiels défenseurs de l’Association.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://test-ethen.creer-forum.com
Admin
as we sin, so do we suffer.


Messages : 175
Date d'inscription : 05/05/2012

Feuille de personnage
BOUH.:

MessageSujet: Re: WE ARE ASSOCIATION ~ projet 1984   Dim 2 Déc - 17:22

SURVEILLANCE

Depuis que l'Association est au pouvoir, celle-ci a développé de nombreux moyens de contrôle sur les civils. La surveillance des individus a pris une place tellement importante que l'un des départements du siège du gouvernement de l'Association lui est entièrement consacré. Depuis leurs bureaux, les employés de la Surveillance, strictement triés sur le volet, gardent un oeil sur tout ce qui se fait à Londres ; on les surnomme parfois les "omniscients". Leurs ordinateurs sont directement reliés au système de caméras surveillances installé dans les rues de Londres et peuvent ainsi vérifier que les habitants ne dérogent pas aux règles de l'Association. Afin que la vigilance à l'égard des civils soit permanente, leurs ordinateurs sont aussi reliés aux nombreux écrans de surveillance (voir l'annexe à ce sujet) présents dans les habitations et les lieux publics. Les employés de la Surveillance ont d'ailleurs un dossier personnel sur chacun des habitants de la ville. Ce dossier consiste, dans un premier temps, à contrôler jusqu'à l'identité de la personne mais aussi à prévoir les risques que peut engendrer la personne si elle était amenée à se rebeller. Si l'Association et les employés de la Surveillance peuvent si facilement superviser les Londoniens, c'est aussi grâce au système d'isolement qui a été mis en place dans la ville. En effet, chacun est tenu de rester dans son "district" et de n'y sortir que pour aller travailler ou se réapprovisionner. Des barrages policiers sont mis en place autour de chaque district pour veiller à l'application de cette règle. Pour mieux confiner les gens chez eux, l'Association a affecté des hôpitaux, des universités et des lieux de culte dans chaque district. Par ailleurs, des centaines de bornes ont été disposées dans toute la vie. Elles sont appelées points de contrôle et chaque habitant doit pointer sa carte d'admission à l'Association toute les deux heures. Ce dispositif a là encore pour but de limiter les déplacements. Un couvre-feu de 22h du soir à 7h du matin est aussi en application sur toute la ville ; seul le "central district" échappe à cette directive. Sortir de la ville est devenu strictement impossible. L'ancienne loi prévoyait de pouvoir voyager contre une paperasse administrative monstre mais elle a été abolie par l'Association. Comme la population est contenue sur un plus petit territoire, la surveillance est plus facile et plus concentrée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://test-ethen.creer-forum.com
Admin
as we sin, so do we suffer.


Messages : 175
Date d'inscription : 05/05/2012

Feuille de personnage
BOUH.:

MessageSujet: Re: WE ARE ASSOCIATION ~ projet 1984   Dim 2 Déc - 17:23

1) LES RUES DE LONDRES


Depuis la Révolution, la ville de Londres a été totalement remaniée. Elle est à présent divisée en huit “districts” dont un nommé le “central district”. Chaque district comporte plusieurs blocs d'habitation, ainsi qu'un hôpital, une église et une université. Le central district, lui, abrite le siège du gouvernement de l'Association, le dépôt de l'Association, le musée de l'Association, le poste de la Milice de l'Association et la place publique de l'Association.

L’Association – et plus précisément Shewingston – a mis en place ce système de bâtiments affectés afin de garantir “la sécurité et l'ordre dans la ville”, selon ses propres dires. En effet, un camarade vivant dans un bloc d'habitation du district n°8 se doit d'aller à la messe à l'église du district n°8, d'envoyer ses enfants à l'université du district n°8 et de se faire soigner à l'hôpital du district n°8. En contrepartie, un camarade peut sortir de son quartier pour aller travailler ou se rendre au dépôt.

Des étranges bornes surnommées points de contrôle sont disséminés un peu partout dans la ville. Tous les camarades et les associés doivent pointer leur carte de l'Association toutes les deux heures. Le but de ce dispositif est de réguler les déplacements de chaque camarade. Ainsi, ils ne peuvent pas sortir du périmètre où se situent les points de contrôle trop longtemps. Si un camarade veut sortir de la ville, pour quelque raison que ce soit, il faut qu'il obtienne du siège du gouvernement de l'Association une autorisation spéciale. Mais les conditions pour l'obtenir sont si nombreuses et complexes qu'on en parle plutôt comme une légende...

Un couvre-feu a été mis en place. Après vingt-deux heures, tout camarade doit être dans son habitation et ne doit plus en sortir avant six heures du matin. Tout camarade pris à l'extérieur en dehors de ses heures sera sévèrement puni.

A Londres, il n'y a plus de routes, les voitures, les cars, les camions ont totalement disparus. Tout déplacement se fait à présent à pied. Même les vélos et motos ont été proscrits. Les seuls véhicules encore en activité sont au mains de l'Association: des dirigeables et des hélicoptères qui parcourent le ciel de Londres. Dans les rues de Londres, aucune discussion n'est permise. Le silence le plus total est demandé. Par ailleurs, les marques d'affection en public ne sont pas tolérées non plus.


2) LES DISTRICTS


Les blocs d'habitation sont tous les mêmes. Hauts, symétriques, blancs, ils se succèdent dans les districts de la ville. Tous les camarades de Londres y habitent. Les associés, quant à eux, ont des résidences un peu plus privilégiées, dans le central district. Les blocs d'habitation ont généralement deux étages et un rez-de-chaussée. Il y a douze appartements, six par étage, dans un bloc d'habitation. Le rez-de-chaussée, lui, est occupé par un concierge, souvent un associé rétrogradé, qui se charge de la sécurité et de l'ordre, toujours suivant les mots de Shewingston, dans son bloc. Les appartements des blocs d'habitation n'ont que deux pièces : une salle de séjour, qui sert également de cuisine et de chambre, et une salle d'eau, plus petite. La pièce de séjour est de forme rectangulaire de sorte que l'écran de surveillance, appliqué sur le mur, puisse avoir une vue d'ensemble.

Les hôpitaux affectés à des districts sont également tous les mêmes et sont tous disposés de la même façon. Ils ne comportent généralement pas plus d'un étage. Le rez-de-chaussée est principalement occupé par le bureau d'un employé d'accueil, ainsi que par l'énorme écran de surveillance apposé au dessus de lui. Cette pièce-là fait office de salle d'attente. L'étage, quant à lui, est occupé par le cabinet du médecin attitré et ses deux infirmières. Là encore, un écran occupe la pièce. Les médicaments de l'Association et les pilules de l'Association (contraceptifs) sont les seuls produits que les camarades peuvent acheter contre des tickets de rationnement qui ne sont pas à retirer au dépôt de l'Association.

Les églises affectées à des districts sont, elles aussi, toutes identiques. Bien qu'étant des bâtiments religieux, elles sont moins austères que les lieux publics affectés à des districts, elles n'en restent pas moins sommaires et sans grands artifices. La disposition est rectangulaire, de façon à ce que, là encore, l'écran apposé au dessus de la porte, puisse capter la totalité de la pièce. De longs bancs sont disposés sur toute la longueur de l'église. Au fond, l'autel, d'où le prêtre attitré préside la messe, est surélevé, en contrebas d'une immense croix chrétienne. Deux agents de la police de l’Association sont placés à l'entrée : ils contrôlent, registre des baptêmes en main, si les camarades voulant accéder à l'église sont bien catholiques de foi. En effet, les hérétiques religieux ne peuvent pas entrer dans les églises.

Les universités affectées à des districts sont, encore une fois, relativement symétriques et identiques les unes par rapport aux autres. Dans toutes les universités affectées, le système de scolarité est le même. Jusqu'à quatorze ans, les enfants sont scolarisés à la maison par leurs parents. Par la suite, de quatorze à dix-huit ans, les enfants doivent être scolarisés dans l'université affectée à leur district durant quatre ans. Dans leurs universités, il y a quatre professeurs polyvalents : ils sont un pour chaque année et sont en général des experts dans toutes les matières enseignées. Par ailleurs, dans les matières enseignées, on trouve l'anglais, l'histoire, la citoyenneté et certaines langues étrangères. La matière intitulée « citoyenneté » a pour but de préparer les enfants à devenir de futurs camarades, à connaître l'histoire et les valeurs de l'Association, etc. Les universités sont donc composées de quatre amphithéâtres où les quatre professeurs attitrés peuvent donner leurs cours à tous les élèves sous la vigilance constante de quatre écrans de surveillance. Là aussi, deux agents de la police de l'Association sont postés à chaque entrée d'amphithéâtre pour éviter les débordements.

Sur les façades de ces bâtiments, on trouve en général des suites de chiffres et de lettres inscrits à la peinture blanche. Elles représentent les abréviations des bâtiments et de leur situation géographique.

Par exemple :
U-D7 signifie que le bâtiment est l'université affectée au district n°7.
H-D4 signifie que le bâtiment est l'hôpital affecté au district n°4.
E-D1 signifie que le bâtiment est l'église affectée au district n°1.
B3-D3 signifie que le bâtiment est le bloc d'habitation n°3 du district n°3.

3) LE CENTRAL DISTRICT


Dans le central district, au contraire, on trouve les résidences. Les résidences, quant à elles, sont, comme précédemment dit, les habitations des associés. Elles sont un peu plus luxueuses que les blocs d'habitation, les demeures des camarades. Il y a en moyenne quatre appartements dans chaque résidence. Cette différence faite, les résidences et les blocs d'habitation sont construits de la même façon. (On note, sur les façades, une résidence n°5 du district n°2 de cette manière : R5-D2.)

Le siège du gouvernement de l'Association est situé dans le central district. C'est le centre nerveux de l'administration politique de Londres. Il est aujourd'hui installé dans ce qu'on appelait auparavant les « Chambres du Parlement » ou même encore le « Palais de Westminster ». Le siège du gouvernement de l'Association est situé sur six étages. Deux sont au dessus du sol, quatre dans les sous-sols de l'édifice. Trois étages sont occupés par chacun des trois départements : le département de l'Information, chargé de la propagande, le département de la Surveillance, chargé de la surveillance des camarades et des associés et le département de la Censure, chargé, comme son nom l'indique, de la censure. (L'essentiel des politiciens travaillent dans ses trois départements.) Par ailleurs, un autre étage est occupé par la cour de Justice de l'Association, elle est chargée du jugement des criminels. Un autre étage est occupé par le hall d'entrée du siège du gouvernement de l'Association, c'est le seul lieu par lequel on peut sortir du bâtiment, à moins d'en connaître les recoins et les passages secrets. Au dernier étage, se trouve le bureau et les appartements de Shewingston et de son corps politique, qui le suit partout. Des écrans surveillent la totalité des bureaux.

(Pour plus de précisions, consultez la liste des métiers.)

Rappel ;
Deuxième étage – Appartements de Shewingston
Premier étage – Cour de Justice
Rez-de-chaussée – Hall d'entrée
Premier sous-sol – Département de l'Information
Deuxième sous-sol – Département de la Surveillance
Troisième sous-sol – Département de la Censure

Le dépôt de l'Association est un grand hangar, situé dans le central district, où les camarades comme les associés peuvent venir chercher de la nourriture, des vêtements, de l'alcool de l'Association ainsi que des cigarettes de l'Association. Les tickets de rationnement sont à retirer au même endroit, tous les mois. Un écran de surveillance y est aussi apposé.

Le musée de l'Association est un petit bâtiment, situé non loin du siège du gouvernement de l'Association. Il est ouvert au grand public et a pour objectif de faire partager l'histoire de l'Association et ses valeurs aux camarades. Cependant, s'il est ouvert à tous, on n'y rentre pas comme on veut : un guide vous oriente dans le musée et deux agents de la police de l'Association encadrent la visite pour éviter les débordements. Inutile de préciser que les objets placés ici sont triés sur le volet et qu'ils n'ont qu'un seul but : la propagande. Des écrans surveillent toutes les salles.

Le poste de la Milice de l'Association est le bâtiment où est organisé les éventuels tours de garde et tours de surveillance dans la ville. C'est également ici que les membres de la Milice de l'Association se réunissent s'ils ont arrêté des camarades, en attendant de les livrer à la police de l'Association. Inutile de préciser qu'un écran occupe la pièce principale.

La place publique, elle, est le lieu public où les traîtres et les rebelles sont exécutés. Le plus souvent, ils sont fusillés devant la foule d'associés venus pour voir le spectacle et acclamer l'Association.

4) EN DEHORS DE LONDRES


La ville de Londres est isolée du reste du monde et aucun habitant n'est amené à la quitter un jour. Les autorités de l'Association prétendent que la presque totalité du monde leur appartient également. Les soldats de l'Association déployés sur le terrain ne seraient là que pour repousser les rares mouvements de rébellion et pour agrandir le territoire de l'Association, en se battant dans les derniers endroits où d'autres systèmes politiques subsistent. (La vérité à ce sujet est encore en cours de réflexion...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://test-ethen.creer-forum.com
Admin
as we sin, so do we suffer.


Messages : 175
Date d'inscription : 05/05/2012

Feuille de personnage
BOUH.:

MessageSujet: Re: WE ARE ASSOCIATION ~ projet 1984   Dim 2 Déc - 17:23

DIRIGER ; par ordre d'importance dans la hiérarchie politique

Régent de l'Association (1/1) : le chef de l'Association, le dirigeant du pays
Membre du corps politique (6/6) : les conseillers et assistants du régent de l'Association
Régent de l'Information (1/1) : le chef du département chargé de la propagande
Régent de la Surveillance (1/1) : le chef du département chargé de la surveillance des civils
Régent de la Censure (1/1) : le chef du département chargé de la censure
Juge de l'Association (1/1) : le juge chargé de la justice et de l'application des peines
Greffier de l'Association (3/3) : les assistants du juge qui consignent les procès
Archiviste de l'Association (5/5) : les éditeurs de l'histoire, chargés de manipuler le passé
Employé de l'Information (X/X) : les fonctionnaires chargés de la propagande
Employé de la Surveillance (X/X) : les fonctionnaires chargés de la surveillance des civils
Employé de la Censure (X/X) : les fonctionnaires chargés de la censure


SERVIR ; par ordre d'importance dans la hiérarchie militaire

Général de la garde d'élite de l'Association (1/1) : le commandant de la garde rapprochée du régent
Garde d'élite de l'Association (15/15) : les soldats d'élite chargés de la protection du régent
Commissaire de la police de l'Association (1/1) : le commandant de la police de l'Association
Agent de la police de l'Association (10/10) : les agents chargés de la traque des traîtres
Général de la garde de l'Association (1/1) : le commandant de l'ensemble des soldats
Garde de l'Association (X/X) : les soldats de l'Association chargés de mener les guerres


COLLABORER ; par ordre d'importance dans la hiérarchie collaboratrice

Chef de la milice de l'Association (1/1) : le commandant des miliciens
Milicien de l'Association (X/X) : les miliciens volontaires chargés de faire régner l'ordre dans les rues
Collaborateur économique (X/X) : les bénévoles qui versent des fonds à l'Association
Collaborateur chargé de la propagande (X/X) : les bénévoles qui prônent les bienfaits de l'Association


CROIRE ; par ordre d'importance dans la hiérarchie religieuse

etc.


RÉSISTER ; par ordre d'importance dans la hiérarchie clandestine

Chef d'un mouvement de résistance (3/3) : le chef d'un réseau de rebelles
Membre d'un mouvement de résistance (X/X) : les rebelles actifs d'un réseau
Informateur d'un mouvement de résistance (X/X) : les membres occasionnels d'un réseau chargés de la récolte des informations


ADMETTRE ; aucune hiérarchie

Professeur d'université (X/X)
Médecin (X/X)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://test-ethen.creer-forum.com
Admin
as we sin, so do we suffer.


Messages : 175
Date d'inscription : 05/05/2012

Feuille de personnage
BOUH.:

MessageSujet: Re: WE ARE ASSOCIATION ~ projet 1984   Dim 6 Jan - 18:49

Citation :
Si vous leur demandez comment cela s'est passé, ils vous répondront qu'ils ne savent pas. La majorité, désireuse de ne pas s'attirer d'ennuis, ajoutera que, de toute façon, c'est bien mieux à présent. Quant aux plus hardis, dans un élan de culpabilité, ils vous confiront que tout s'est passé trop vite, sans qu'ils ne puissent intervenir et que s'ils étaient intervenus, ils seraient morts et ça n'aurait rien changé. Foutaises. Qui ne dit mot consent. Tous coupables, eux les premiers.

guerre : (n. m.) lutte de notre nation pour sa propre sauvegarde. Synonymes : paix, quiétude, ordre.
esclavage : (n. m.) entrave du peuple pour le bien de chacun. Synonymes : liberté, émancipation, autonomie.
ignorance : (n. f.) état favorable de non-information d'un fait. Synonymes : force, maturité, pouvoir.

Et partout l'on scandait et débitait :
L'ASSOCIATION PRÉVAUT

(mémoires du traître Abe Clarke, exécuté pour haute trahison) « Nous sommes en 1984. Tout du moins, c'est l'année qu'affichait le dernier télécran que j'eus la chance d'apercevoir. Je ne saurais sans doute pas le confirmer par moi-même. Après tout, peut-être suis-je ici depuis plusieurs années ? Dans une tentative désespérée, j'écris ces quelques lignes. Je ne sais pas même si quelqu'un les lira un jour. Il y a fort à parier qu'elles seront détruites lorsque les Brigades découvriront mon audace. Mes jours sont comptés, quoiqu'il advienne. Croyez-moi si je vous dis qu'écrire ne changera rien à mon sort. J'encours la plus haute des peines pour la plus haute des trahisons. Celle d'être différent. Aussi ces quelques mots griffonnés dans la pénombre de ma cellule ne me coûteront pas bien cher. En cette belle journée (ferait-il nuit sans que je ne le sache ? il y a fort à parier), je ne suis plus sûr que d'une seule et unique chose. L'heure de ma mort. Cela débutera sous peu et durera longtemps, bien longtemps. Plus longtemps que la mort du commun des mortels. J'aurais cet avantage : une pénible agonie, un délai supplémentaire pour, au bord du gouffre, me raccrocher aux derniers de mes souvenirs. La mort m'offrira ce présent de pouvoir me rappeler quelques instants de plus ô combien je suis humain. Et ça, oui, je m'en délecterai. »

(article 2.7) - parler du passé est interdit. (article 2.8) - il n'y a aucun passé. (article 2.9) - le passé, c'est le présent.
(discours du camarade Reuben Everhein, récompensé pour services rendus à la nation) « Notre monde a changé. Il serait fou de le nier. Mais il serait également fou d'omettre les progrès qu'a réalisé notre glorieuse nation au cours de ses dernières années. Nombre d'entre vous ont perdu un être cher durant ces périodes de troubles et d'incertitudes qu'a connu notre belle Angleterre. Cependant, ces dommages étaient nécessaires. Je peux aujourd'hui le déclarer sans honte ni crainte aucune. Notre survie ne dépend que d'une suite de phénomènes on ne peut plus légitimes. Nous nous tenons debout car d'autres sont tombés. Savez-vous, camarades, comment l'on appelle cela ? De la sélection naturelle. Ne pleurez pas vos morts : ils ne méritent pas. Laissez la mort aux faibles et honorez ceux qui le méritent. Honorez votre famille, honorez votre patrie. Et répétez, amis, répétez avec moi ces devises qui guident votre existence. »

NUL OBSTACLE, NULLE LIMITE.
L'OUBLI POUR DEVOIR.
HAUTEUR, ORDRE, PURETÉ.
Citation :
WE ARE ASSOCIATION + Toute doctrine, fut-elle déviante, se fonde avant tout sur les convictions d'hommes et de femmes prometteurs. Ce fut le cas de ces ambitieux, il y a de cela quelques années. Lorsqu'une telle opportunité s'est présentée à eux, ils ne l'ont pas laissée passer. Ils l'ont saisie, bien au contraire. Et regardez-les aujourd'hui ! La gloire, la fierté de l'Association. Mieux, son épine dorsale. Des hommes qui dirigent la nation d'une main de fer, des hommes qui se dévouent corps et âmes à la sécurité de leur peuple : l'Association. Voilà qui ils sont.
WE HELP ASSOCIATION + Une vie est faite de choix.
WE ALLOW ASSOCIATION + blablabla.
WE FIGHT ASSOCIATION + blablabla.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://test-ethen.creer-forum.com
Admin
as we sin, so do we suffer.


Messages : 175
Date d'inscription : 05/05/2012

Feuille de personnage
BOUH.:

MessageSujet: Re: WE ARE ASSOCIATION ~ projet 1984   Dim 9 Juin - 21:33

we are association :
robert downey jr. ~ George Dogherty, membre du corps politique
matthew bomer ~ Alec Campbell
haut-juge de l'angsoc
leonardo dicaprio ~ Rhett Tyler, ministre de la paix
charlize theron ~ Melody Grey, porte-parole de l'angsoc
nikolaj coster-waldau ~ Aidan Warlingham, ministre de l'amour
natalie dormer ~ Meluzine Millner, membre du corps politique


we serve association :

daniel craig ~ Peter Kendrick, agent du bureau des affaires intérieures

keira knightley ~ Andrea Madden, agent dormant du bureau des affaires étrangères

amber heard ~ Jeyne Clewer, greffière juridique

jamie dornan ~ Roderick Bright, brigadier de la police urbaine
michael fassbender ~ James Fawkes, caporal du quatrième régiment d'infanterie 
lana parrilla ~ Seven Skellers, employée au ministère de la vérité

we help association :
simon baker ~ Lee Huxley, animateur de télécran 

kate mara ~ Pollie Whittle, meneuse de la ligue anti-sexe jeunesse
emilie de ravin ~ Rhea Danwell, directrice d'une bibliothèque
iwan rheon ~ Humphrey Turner, milicien de premier rang

colton haynes ~ Meyer Wheeler, milicien de second rang

emilia clarke ~ Rachael Black, actrice professionnelle

we allow association :
rose leslie ~ Hettie Declen, conservatrice de musée
hayden christensen ~ Lawrence Faulkner, voleur professionnel
rachel mcadams ~ Nola Rowblade, chercheuse en médecine
aaron johnson ~ Perceval Carpenter, étudiant en deuxième année
richard armitage ~ Maverick Dain, professeur enseignant
clémence poésy ~ Beth Reed, infirmière

we fight association :
ben barnes ~ Jader Jaykhen, contrebandier
eva green ~ Sue Edduwes, photographe indépendante

richard madden ~ Theodore Holt, conducteur de métr
o
lana del rey ~ Becky Mulberry, prostituée 
david tennant ~ Lean Flamel, chroniqueur clandestin
johnny depp ~ Merwyn Prewett, hacker



Ministry of Peace
Ministry of Knowledge
Ministry of Freedom
Association Headquarters
Service of Silence
Office of Internal Affairs
Office of Foreign Affairs
Association Court 
Urban Police
4th Association Infantry Regiment
Movement for Young Chastity
Association Militia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://test-ethen.creer-forum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: WE ARE ASSOCIATION ~ projet 1984   

Revenir en haut Aller en bas
 
WE ARE ASSOCIATION ~ projet 1984
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mon dernier projet
» [PROJET] Jeu de Plateforme - Commentaires
» [Projet] MMORPG: "Xeladora"
» 3D pour un projet en Stage
» Problème création projet !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TEST ETHEN :: projets rpg-
Sauter vers: