TEST ETHEN

test.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 WHAT A WONDERFUL WORLD ~ projet wonderland/divers

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
as we sin, so do we suffer.


Messages : 175
Date d'inscription : 05/05/2012

Feuille de personnage
BOUH.:

MessageSujet: WHAT A WONDERFUL WORLD ∆ avis    Dim 14 Oct - 19:16


WHAT A WONDERFUL WORLD
i see trees of green, red roses too. i see them bloom for me and you.
and i think to myself what a wonderful world. i see skies of blue and you.
and i think to myself what a wonderful world.


L'enfant s'endort. Au terme d'une longue et difficile journée, ses lourdes paupières se referment enfin. Accablé par la fatigue, il se sent néanmoins calme, apaisé, plus serein que jamais. Et tandis que ses muscles se relâchent, son esprit vacille dans des contrées oubliées, inexplorées de son inconscient. Son essence légère s'envole. Elle fuit la dure réalité de son existence et modèle à l'image de ses fantasmes refoulés un monde parfait. Ainsi, une fois la porte franchie, un glorieux cortège de nuages vient l'accueillir. Accourant aussitôt, les gardes-grenouilles l'escortent, jusqu'aux frontières du royaume. Au loin, l'on entend déjà les piaillements des chats, les rugissements des serpents. Mieux, l'on perçoit déjà le l'ambitieux lâcher d'autruches qui, après des barrissements affolés, s'écrasent contre les falaises du château dans la joie et dans la bonne humeur. Les montagnes arc-en-ciel fleurissent à l'est pour la dernière fois, tandis que la petite fille du roi pleure déjà des larmes de désespoir. Tout ça en l'honneur de l'enfant. Ce qui est bien, c'est que d'autres enfants viendront. Et le royaume n'en sera que toujours plus en fête. Oh, il y a bien, à l'horizon, des terres stériles, et un ciel chargé de béton. Mais tout le monde s'en contrefiche. Pour l'instant, tout du moins, les ornithorynques préparent leur parade nuptiale. Et Dieu sait si c'est une tâche ardue. Alors on se préoccupe d'étranges mammifères plutôt que de considérer le côté obscur du rêve éveillé. Les cauchemars sont partout. La nuit n'est-elle pas sombre et pleine de terreurs ? Mais en attendant ce jour affreux où rien ne subsistera après la tempête, l'on cancane et l'on festoie. L'on rit et l'on pleure en l'honneur de l'enfant. De celui-ci et des autres. Même statues et tableaux se sont déplacés avec vigueur pour célébrer leur couronnement. Longue vie au roi, l'on scande partout. Longue vie à l'enfant ! Longue vie à la reine, dit-on aussi. Longue vie aux enfants ! Mais partout, des rivières rouges aux sous-terrains fluorescents, chacun s'accorde à crier, haut et fort : Longue vie aux autruches royales ! Longue vie aux autruches royales ! Longue vie aux autruches royales !

http://media.tumblr.com/tumblr_mb5cq5Zb8f1rnm3g9.gif
http://24.media.tumblr.com/tumblr_lv9a28Is2r1qg39ewo1_500.gif
http://25.media.tumblr.com/tumblr_mawkraZLHQ1qzytgqo1_500.gif
http://24.media.tumblr.com/tumblr_m7pjs5Wy4L1rzjncqo1_400.gif
http://24.media.tumblr.com/tumblr_ma1nrlVgs91r4sghvo1_500.gif
http://25.media.tumblr.com/tumblr_lt1l3yoqQv1qfqip3o1_400.gif
http://25.media.tumblr.com/tumblr_m8nao5QSiX1qjobs9o1_400.gif
http://25.media.tumblr.com/tumblr_mbqjhmNYrN1r5ka24o1_500.gif
http://25.media.tumblr.com/tumblr_m8nao5QSiX1qjobs9o4_400.gif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://test-ethen.creer-forum.com
Admin
as we sin, so do we suffer.


Messages : 175
Date d'inscription : 05/05/2012

Feuille de personnage
BOUH.:

MessageSujet: WHAT A WONDERFUL WORLD ~ projet wonderland/divers   Dim 24 Mar - 22:58


maison close
pénitencier
théâtre
camp
manoir
laboratoire
purgatoire
cabaret
dédale


1940, Wuerwald. Psychiatrie & projet hitlérien.
Date inconnue, Wonderland.

la maison close de coeur.
la lagune au clair de lune.
les torrents de l'orage.
le charnier des oubliés.
le lac trouble.
le centre de détention.

1940, l'asile psychiatrique de Wuerwald. Les détenus (et parfois leurs
gardiens) se cloîtrent dans des mondes parallèles, faits de rêves et d'espérances. Ils fuient la maladie, fuient la réalité.


Dernière édition par Admin le Mar 14 Mai - 15:27, édité 19 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://test-ethen.creer-forum.com
Admin
as we sin, so do we suffer.


Messages : 175
Date d'inscription : 05/05/2012

Feuille de personnage
BOUH.:

MessageSujet: Re: WHAT A WONDERFUL WORLD ~ projet wonderland/divers   Dim 14 Avr - 15:54

NOLA WHAROL
☇ automutilation - quinze ans - chloë moretz

ALKIE CHADWICKE
☇ hystérie - dix-neuf ans - kaya scodelario

MACHAVEL WHELAND
☇ inceste - quarante-cinq ans - johnny depp

BEILZ EVERHEIN
☇ fanatisme - vingt-deux ans - ash stymest

RHYEN WHYPER
☇ pyromanie - vingt-sept ans - lana del rey

TOPHEE KENJOEL
☇ hypersensibilité - vingt-sept ans - rick genest

MADGEST THADD
☇ narcissisme - trente ans - ben whishaw

SVEIN SKEFFINGTON
☇ nécrophilie - cinquante-quatre ans - gary oldman

HAZEL AKERFELDT
☇ nymphomanie - vingt-quatre ans - emilia clarke

LOKY VOLKOFF
☇ kleptomanie - trente-trois ans - michael fassbender

MIETTE DIEWER
☇ paranoïa - vingt-trois ans - lily cole

OMBLE CORBREY
☇ bipolarité - vingt ans - andrej pejic

DODAIN QAIL
☇ cannibalisme - vingt-huit ans - ricki hall

CERSEI PETREWSKI
☇ dépression - vingt-deux ans - coco rocha

LUTE MULHER
☇ écholalie - vingt-neuf ans - clémence poésy

KASSANDER WASAGNAC
☇ autisme - vingt-huit ans - cornelius carol

EUROPE OLOFERNE
☇ viols - quarante ans - eva green

ATALANTE DAN
☇ synesthésie - vingt-six ans - matthew hitt

YRIS SINEQ
☇ polyamour - vingt-deux ans - rosie tupper

LEV DRENELL
☇ amnésie - vingt-sept ans - colton haynes


Dernière édition par Admin le Mar 16 Avr - 6:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://test-ethen.creer-forum.com
Admin
as we sin, so do we suffer.


Messages : 175
Date d'inscription : 05/05/2012

Feuille de personnage
BOUH.:

MessageSujet: Re: WHAT A WONDERFUL WORLD ~ projet wonderland/divers   Ven 26 Avr - 20:27

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://test-ethen.creer-forum.com
Admin
as we sin, so do we suffer.


Messages : 175
Date d'inscription : 05/05/2012

Feuille de personnage
BOUH.:

MessageSujet: Re: WHAT A WONDERFUL WORLD ~ projet wonderland/divers   Sam 27 Avr - 12:25

GERMANIA II. - 1984 - orange mécanique
LAUNTERN. - the corpse bride - the nightmare before christmas
IN. - saw - shutter island
BRUMAIRE. - alice in wonderland - mathias malzieu
ANTE-FALL.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://test-ethen.creer-forum.com
Admin
as we sin, so do we suffer.


Messages : 175
Date d'inscription : 05/05/2012

Feuille de personnage
BOUH.:

MessageSujet: Re: WHAT A WONDERFUL WORLD ~ projet wonderland/divers   Dim 28 Avr - 18:40

L'enfant s'endort. Au terme d'une longue et difficile journée, ses lourdes paupières se referment enfin. Accablé par la fatigue, il se sent néanmoins calme, apaisé, plus serein que jamais. Et tandis que ses muscles se relâchent, son esprit vacille dans des contrées oubliées, inexplorées de son inconscient. Son essence légère s'envole. Elle fuit la dure réalité de son existence et modèle à l'image de ses fantasmes refoulés un monde parfait. Ils sont des centaines, comme l'enfant, à sombrer dans un lourd sommeil. Ils oublient leurs attaches, leurs entraves. Ils se donnent tout entier au pays de leurs rêves, de leurs merveilles. Ils tombent dans le noir. Ils tombent dans le temps. Ils tombent, tombent, tombent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://test-ethen.creer-forum.com
Admin
as we sin, so do we suffer.


Messages : 175
Date d'inscription : 05/05/2012

Feuille de personnage
BOUH.:

MessageSujet: Re: WHAT A WONDERFUL WORLD ~ projet wonderland/divers   Sam 18 Mai - 13:09

Impensables parias d'une société, âmes vagabondes enfouies sous les regrets et les tourments, s'envolant de nulle part à nulle part ailleurs. Nul ordre auquel appartenir, nulle loi à laquelle obéir. Nous chérirons ceux que vous chérirez, nous haïrons ceux que vous haïrez, nous souillerons ce que vous voudrez.

MILLE NEUF CENT QUARANTE, ASILE DE WUERWALD.


Huit août. Ils vinrent de nuit, silhouettes parmi les ombres, svastika au bras. Ils arrêtèrent leur jeep, encore ornée du sang frais de la juiverie internationale. Puis les trois officiers frappèrent trois coups secs. L'un pour la peur, l'un pour la haine, l'un pour la mort. Dehors, l'affreuse tempête se déchaînait. Aussi, personne ne les entendit. Le plus grand et le plus blond frappa de nouveau. Puis une troisième fois, avec impatience. Lors des nuits comme celle-ci, la coutume à Wuerwald était de visionner un film dans la grande salle afin que le jeu des acteurs couvre les fracas de tonnerre. Les comiques étaient tout particulièrement appréciés, parce que l'absurdité de leurs gags réconfortaient certains fous parmi les fous. Ce soir-là cependant, l'on ne joua pas Chaplin. Quelqu'un dut entendre la clameur nazie se heurter à l'ébène des portes de l'institut et les invités finirent par être escortés jusqu'au bureau du directeur. Celui-ci se confondit en excuses, tenta brièvement de se justifier. Il fut coupé net dans son élan. Hans, Ludwig et Meinhard n'étaient pas là pour ça. La discussion entre les hommes prit un tour étrange. Le plus grand et le plus blond, qui était aussi Hans, demanda en premier. Poliment. Comme il se devait. Le Pr. Finkelstein, directeur de l'orphelinat et asile psychiatrique de Wuerwald, fut pris d'un haut-le-coeur. Ayant repris ses esprits, il les maudit et les somma de quitter son établissement. Aussi, le second entra en jeu. Il s'agissait de Ludwig et Ludwig, à défaut de l'avoir long, avait le bras musclé. Il décocha assez de directs droits dans la tête du professeur pour qu'il en perde ses lunettes. Et deux dents. Finkelstein voulut les injurier une nouvelle fois. Il ne cracha non pas du venin mais un liquide pourpre, tari et poisseux. Quoiqu'il en fut, il ne céda pas. Vint finalement le tour de Meinhard. Meinhard qui, avec son nez crochu et ses yeux de crapaud, ressemblait énormément à un rat. Et comme un bon rat, Meinhard avait de bonnes relations. A l'écouter, il avait notamment un homme de main situé en ce moment-même en face du domicile de Mrs Finkelstein. Une brute épaisse. Un colosse capable d'emmener de force femme et enfants jusqu'à Varsovie, et même au-delà. C'est dans ces circonstances que le Pr. Finkelstein fut réduit à accepter les termes du contrat et à héberger sous le toit de son asile plus de quatre-vingt patients supplémentaires. La seule condition était de ne poser aucune question. "Et tout se passera bien", certifièrent les yeux bleus de Hans. Alors Finkelstein n'en posa aucune, parce qu'il était juif, et accueillit, dans ce qui fut jadis sa fierté de réussite professionnelle et un modèle médical sans pareil, ceux qu'il fallait accueillir. Les patients arrivèrent dès le lendemain, escortés dans l'arrière-cour par des officiers du Troisième Reich, hurlant leur innocence. Finkelstein compta vingt-deux juifs, seize homosexuels et pas moins de quarante-neuf "dissidents politiques". Ceci, malgré ce qu'il pouvait espérer, n'était que le commencement. Car parmi les mots qui s'étaient échangés ce huit août-là, l'on pouvait noter : projet, envergure, expérience, fierté ou encore eugénisme.



Mais si l'on pouvait abuser des hommes, le destin, lui, n'était pas dupe. Le plus grave des crimes contre la paix perpétrés ce jour-là fut d'accuser ces innocents de démence. Car la folie finit toujours par reprendre ce qu'il lui appartient, ne laissant que souffrance et décadence dans son sillage.



Au coeur des ténèbres, la juive haletait péniblement, ses cheveux noirs de jais rejetés en arrière. Enivrée de sensations étranges, ivre de volupté et de délire, elle se mouvait au gré de la pluie, calquant sa respiration sur celle de son meurtrier. La nuit était plaisante, et l'atmosphère propice aux plus puissantes infamies. L'air avait beau être frais, son corps, parcouru de spasmes, ruisselait pourtant de sueur. Avec violence et détermination, elle plaqua alors la paume de sa main droite sur sa poitrine presque dévêtue, essayant de calmer ses sens jusqu'alors décuplés. La transe s'acheva, alors que la lune brillait haute et pleine par-delà les barreaux de Wuerwald. Le retour de la belle fut acclamé par un rire triomphant. La miraculée se hasarda à relever les pans de son uniforme immaculé. Elle n'y trouva qu'un macabre spectacle, ponctué de mort et de désolation. Sa peau, d'ordinaire d'une pureté candide, s'avérait parsemée de lacérations et d'entailles vulgairement cicatrisées à l'alcool, d'où émergeaient pourtant des flots continus de sang. Son enfant s'était noyé dans ces eaux pourpres. La juive contint ses larmes de rage. Il s'agissait de tourments à endurer : ni plus ni moins que le prix à payer pour ses péchés. Pour sa vraie nature, celle du souillon. Elle était juive, elle le savait. Juive et apparemment malchanceuse.


Ceux qui renoncèrent à leur identité furent les premiers à être happés. Vint un moment où la torture était trop pénible. Vint un moment où l'endoctrinement finit par fonctionner. Vint un moment où ils se détestèrent. Or, lorsque l'on commence à ne plus être soi, l'on commence à ne devenir personne.


MILLE NEUF CENT QUARANTE-CINQ, ASILE DE WUERWALD.

Dans plus ou moins quatre ans, lorsque la guerre finira, cette place-forte de la recherche scientifique nazie que sera devenue Wuerwald tombera aux mains des Alliés. Aux mains d'un détachement français, pour être précis. Pour être extrêmement précis, nous pourrions dire que Wuerwald, située au fin fond du Liechtenstein, tombera par un malencontreux hasard aux mains du capitaine Renay. Et ce détail aura son importance, car le capitaine Renay ne sera pas un homme à boches (et ne l'est pas à l'heure actuelle, soyez rassurés). Sa famille ayant été massacrée au début de la guerre, il n'aura aucune raison de montrer la moindre pitié et fera exécuter et Meinhard et Ludwig et le grand blond Hans, entre autres officiers boches présents ce jour-là. Renay tombera sur le Pr. Finkelstein et ses deux prothèses dentaires. Et celui-ci lui expliquera alors comment on lui a forcé la main. On libérera les innocents et on libérera les fous, ne sachant plus distinguer les uns des autres. Tout pourrait s'arrêter là. Mais Renay aura la (bonne ? mauvaise ?) intuition de fouiller l'hôpital psychiatrique, à la recherche d'éventuels nazis tentant de se cacher. Lorsqu'il ressortira de Wuerwald ce jour-là, il ordonnera à ses hommes de rapatrier les survivants. Le juif Finkelstein sera tué d'une balle dans la tête, au même titre que l'aryen Hans. Et le reste de l'hôpital, patient comme membre du personnel, finira devant le peloton. Renay demandera qu'on enterre les corps, qu'on brûle l'hôpital. Puis fera en sorte qu'on ne reparle plus jamais de l'une des plus honteuses tragédies de l'histoire. D'un commun accord, aucun parmi les français présents ne parlera jamais de ce qu'ils verront ce jour-là. Ils ne parleront ni du charnier, ni des engins, ni de la lobotomie, ni des cachots, ni des essais, ni des ratés, ni des expériences, ni de la "chirurgie du futur", ni des monstres. Ni même encore des croisements génétiques. Ils se contenteront d'exécuter des personnes, ce jour-là, des hommes et des femmes qui, il y aura longtemps peut-être, étaient leurs semblables. Ce jour-là, ils ne le seront plus. Les uns seront des monstres pour avoir ordonné cette... chose. Les autres seront des monstres pour l'avoir cautionnée. Le reste, enfin, seront des monstres pour l'avoir subie.


MILLE NEUF CENT QUARANTE, ASILE DE WUERWALD.

Mais pour l'heure, le massacre ne fait que commencer. Nous sommes de retour en 40. Et la vague nazie ne s'est pas encore échouée. Au contraire, elle se forme : droite, fière, dévastatrice. Et peu à peu, les esprits embrouillés de nos patients se congestionnent et réalisent qu'ils ne s'en sortiront pas. Comment le pourraient-ils ? Ils sont juifs ou homosexuels, des chancres, des parias, de la vermine. Dans un monde où la pureté domine, ils sont d'avance condamnés. Alors ils se renferment sur eux-mêmes, ces pauvres diables, et créent leur propre univers. Une terre alternative. Basée sur leurs espérances, sur leurs cauchemars. Sur l'altération d'une réalité trop dure à encaisser.


EN DEHORS DU TEMPS, QUELQUE PART.

La juive s'endort. Au terme d'une longue et difficile journée, ses lourdes paupières se referment enfin. Accablée par la souffrance, elle se sent néanmoins calme, apaisée, plus sereine que jamais. Et tandis que ses muscles se relâchent, son esprit vacille dans des contrées oubliées, inexplorées de son inconscient. Son essence légère s'envole. Elle fuit l'atroce matérialité de son existence et modèle à l'image de ses fantasmes refoulés un monde parfait. Ils sont des centaines, comme la juive, à sombrer dans un lourd sommeil. Ils oublient leurs attaches, leurs entraves. Ils se donnent tout entier au pays de leurs rêves, de leurs frayeurs. Ils tombent dans le noir. Ils tombent dans le temps. Ils tombent, tombent, tombent.


Dernière édition par Admin le Dim 26 Mai - 15:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://test-ethen.creer-forum.com
Admin
as we sin, so do we suffer.


Messages : 175
Date d'inscription : 05/05/2012

Feuille de personnage
BOUH.:

MessageSujet: Re: WHAT A WONDERFUL WORLD ~ projet wonderland/divers   Sam 18 Mai - 13:10

LES CITOYENS DE GERMANIA II.

Alkie Chadwicke ~ Calme tes ardeurs, attache tes cheveux et cours. C'est la vengeance qui t'anime, ma belle. Et c'est la vengeance qui sera ta perte. L'hystérie ne te sied guère. Trop de colère en un si petit corps. Tu finiras inévitablement par t'effondrer. Mais cela n'importe pas. La revanche t'obsède. Envers et contre tout.

Beilz Everhein ~ Ordre & discipline. Hauteur & pureté. Le visionnaire, l'enfant béni d'une civilisation sur le point de renaître de ses cendres. Il était l'élu, le saint. Voilà qui il était : le Guide. C'était écrit. Et c'était su. Inépuisable, inébranlable dans les coeurs des gens. Peu à peu, tu t'es rendu compte ô combien t'importais pour leurs misérables vies.

Svein Skeffington ~ L'odeur des pins, de la mise en bière fraîche, la peau immaculée encore froide. La pierre fendue, l'os brisé. Voilà ce que t'aimes, saloperie. Le corps du macchabée collé contre le tien. Son regard vitreux pénétrant tes yeux ambrés.

Loky Volkoff ~

Europe Oloferne ~

LES CAUCHEMARS DE LANTERNTOWN.

Machavel Wheland ~

Rhyen Whyper ~

Tophee Kendoel ~

Madgest Thadd ~

Hazel Akerfeldt ~

LES VICTIMES D'INSIDE.

Nola Wharol ~

Lev Drenell ~

Cersei Petrewski ~

Kassander Wasagnac ~

Yris Sineq ~

LES INVITÉS DE WONDERLAND.

Miette Diewer ~

Omble Corbrey ~

Dodain Qail ~

Lute Mulher ~

Atalante Dan ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://test-ethen.creer-forum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: WHAT A WONDERFUL WORLD ~ projet wonderland/divers   

Revenir en haut Aller en bas
 
WHAT A WONDERFUL WORLD ~ projet wonderland/divers
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mon dernier projet
» [PROJET] Jeu de Plateforme - Commentaires
» [Projet] MMORPG: "Xeladora"
» 3D pour un projet en Stage
» Problème création projet !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TEST ETHEN :: projets rpg-
Sauter vers: